LA MAISON DES PAÏENS

Maison des Païens - Petite Pierre

 

Cachée derrière la Mairie du petit bourg touristique de La Petite Pierre, la Maison des Païens est un lieu surprenant et magique, blotti dans un jardin panoramique d’exception. En plein cœur du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Maison des Païens, de la Renaissance au Moyen Âge

 

 

La Maison des Païens est une ancienne bâtisse de la Renaissance, datée de 1534. Construite sur un promontoire rocheux, elle servait autrefois de tour de guet.

D’anciennes traces de construction dans la cave attestent d’une présence gallo-romaine et ont donné son nom à la Maison des Païens. Plus profondément encore dans les temps, le lieu était celui du culte celte.
Celle-ci dominait alors une mer de forêts que traversait la route du sel au Moyen Âge, assurant la liaison entre les bourgs de plaine et d’Alsace bossue, et qui, pour cela, empruntait le col de la Petite Pierre.

 

 

 

 

La Maison des Païens, un lieu surprenant et magique

 

L’accès à la Maison des Païens demande la curiosité du visiteur, et sa découverte est source d’étonnement : située en bordure de falaise, avec, en contrebas, la forêt, et le soir, les sangliers ne sont pas rares… Ici, vous êtes à la cime des arbres.

On dit le lieu magique, parcouru par de fortes ondes telluriques, répertorié comme haut-lieu vibratoire, et certains lui trouvent des vertus apaisantes pour l’âme.

En bordure du roc, dominant l’océan vert de la forêt, par temps d’orage ou de pluie, guetteur étrange, témoin des temps anciens, mémoire inquiète…Au pied de la falaise, une bâtisse des contes de l’enfance se dévoile. Etrange, mystérieuse et sombre présence : Erckmann et Chatrian sont tout près de vous.

Un cadre d’exception pour la boutique DE LAFORÊT

 

Jardins de la maison des paiens à la petite Pierre

 

 

Ce qui caractérise l’étrangeté du lieu, c’est la présence de la forêt au cœur du village que rend secrète les murs des bâtiments érigés à l’époque allemande et que le regard dévoile dès que l’on franchit l’accès faisant découvrir le jardin. A deux pas de la rue centrale, une fois les bâtiments traversés, s’offre au visiteur une vue à couper le souffle :

Un jardin magnifique, le jardin des Païens, descend en espaliers jusqu’à la maison et s’arrête brutalement, en aplomb du roc, où le regard plonge dans la canopée à perte de vue.

 

 

 

 

 

 C’est ce lieu exceptionnel qu’ont choisi Christian et Dominique DEBAT pour y présenter leurs collections. Créateurs parmi les derniers fabricants maroquiniers français, ils sont les héritiers contemporains d’une ancienne tradition.

Accueillant dans leur atelier de jeunes maroquiniers et contribuant à leur formation complémentaire, ils participent ainsi à la transmission d’un métier devenu rare.

 

A compter du 23 septembre, ouverture tous les week-ends

septembre- octobre : de 10-12h et de 14h-18h

novembre-décembre : de 10-12h et de 13h-17h

Jardin des Païens, derrière la Mairie de La Petite Pierre